Flux RSS

Quels sont les verbes les plus utilisés en français?

Publié le

top 10 verbes

Parmi tous les verbes qui existent en français, il y a quelques uns qui sont plus utilisés que les autres. Voici une liste des 10 verbes les plus fréquents. Apprendre leurs significations, leurs utilisations et leurs conjugaisons vous sera très utile.

  1. Être: Ce verbe est de loin l’un des verbes les plus importants en français. Il est aussi utilisé comme auxiliaire pour les temps composés des verbes pronominaux et de quelques autres verbes que nous appelons des verbes de mouvements ou de montagne. Exemples: je suis parti, il est revenu…
  2. Avoir: est utilisé dans plusieurs expressions: Avoir peur, avoir faim… Pour dire son âge: J’ai 60 ans. Il est aussi utilisé comme auxiliaire pour les temps composés de la majorité des verbes. C’est pour ça que connaître sa conjugaison nous permettra de conjuguer facilement tous les temps composés.
  3. Aller: ce verbe est très important aussi car, en plus de son utilisation pour exprimer nos déplacements, il est aussi utilisé pour former le futur proche: Cet après midi, je vais faire le ménage.
  4. Tenir: beaucoup de verbes sont formés à partir de tenir et sont conjugués de la même façon. Entretenir, soutenir..
  5. Venir: comme le verbe aller, il est utilisé pour exprimer les déplacements mais aussi pour former, cette fois, le passé récent: Je viens de publier mon article.
  6. Faire: plusieurs expressions sont formées avec ce verbe: Faire attention, faire ses devoirs, faire la vaisselle…
  7. Vouloir: indispensable pour exprimer nos besoins et nos désirs.
  8. Devoir: pour exprimer nos obligations. Je dois finir ce rapport avant ce soir.
  9. Pouvoir: Est-ce que je peux utiliser votre salle de bain?
  10. Falloir: ce verbe est très facile à conjuguer parce qu’il ne se conjugue qu’à la troisième personne du singulier: il faut, il faudra, il fallait… 

Comment améliorer sa compréhension orale du français?

Publié le

restecalme-273k7hc
Beaucoup de gens me posent cette question. Vous avez peut être un bon niveau en français. Vous avez peut-être des livres ou des CDs de cours que vous comprenez sans difficulté, mais le problème avec les livres et les cds, c’est que le français que vous lisez ou écoutez n’est pas très naturel. Comment ça pas naturel?

En général, on vous y apprendra des mots et des expressions que nous les natifs, nous n’utilisons pas vraiment quand on parle naturellement.

Alors pour ça, j’ai quelques suggestions à vous faire:

Regarder des films en français.

Vous pouvez commencer par des sous-titres en votre langue maternelle, et après, les regarder une deuxième fois avec des sous-titres en français. Ceci vous permettra d’enrichir votre vocabulaire et apprendre des mots (d’argots) et des expressions propres au langage parlé. Si vous trouvez que les films sont trop longs, vous pouvez regarder des séries télévisées qui, en général, durent entre 20 et 40 minutes.

Écouter de la musique

Vous pouvez aussi (celle-ci est ma préférée) écouter des chansons en français. Vous trouverez les paroles sur internet et il y a plein de vidéos de chansons sur Youtube qui sont sous-titrées. Quand vous écoutez de la musique, vous devez savoir que « grammatiquement » parlant, ce n’est pas toujours correct. Mais c’est parce que le français parlé n’est pas vraiment grammatiquement correct.

Sortez!!

Et la dernière chose que vous pouvez faire, si vous vivez dans un pays francophone, c’est sortir!! Et oui, c’est en sortant que vous allez rencontrer des natifs avec lesquels vous pouvez pratiquer votre oral. Ne faites surtout pas ce que la majorité des gens font: rester en communauté avec vos compatriotes. Vivre dans un pays étrangers loin des siens et très difficile surtout au début (j’en sais quelque chose), mais rester parmi vos compatriotes ne vous aidera pas à améliorer votre français.

Donc voilà, j’espère que ces petits conseils vous serviront, et si vous avez d’autres suggestions, n’hésitez pas à les commenter.

Quelle est la différence entre Comment et Comme?

Publié le

 

La confusion entre ces deux mots vient de l’espagnole et malheureusement est très courante chez nos amis les hispanophones.

Voyons ça:

Comment est un adverbe interrogatif et exclamatif

Interroger sur la manière ou le moyen.

Explique moi comment tu as fait ça.

Comment vas-tu voyager à Paris?

-Sans complément, il incite à répéter quelque chose qu’on n’a pas entendue.

Comme: un adverbe exclamatif:

Comme il est beau!

Comme il pleut aujourd’hui!

Comme: une conjonction:

Exprimer la cause:

Comme il n’est pas venu, je suis partie

Exprimer la comparaison:

Il ment comme il respire

Indiquer à quel titre on agit:

Comme présidente de l’assemblée, je vous prie d’abandonner la salle.

Il y a d’autres utilisations de comme, mais je vous ai résumé les plus courantes.

Les liaisons

Publié le

Les liaisons:

  1. Qu’est ce que faire une liaison.
  2. Les modifications phonétiques.
  3. Les liaisons obligatoires
  4. Les liaisons fautives.

Qu’est-ce que faire une liaison:

La liaison consiste à prononcer une syllabe composée de la consonne finale muette d’un mot et de la voyelle initiale du mot suivant.

Exemples:

  • Elles arrivent et on les attend, car elles ont déménagé et elles habitent à Paris.
  • Des écrits ? Oui, elles en ont beaucoup depuis que nous en éditons pour la revue hebdomadaire.

Les modifications phonétiques.

  • Le S et le X se prononcent [Z]
  • Le D se prononce [T] à Un grand homme!
  • Le F se prononce [V] à Neuf heure

Les liaisons obligatoires

Après un, des, les, ces, mon, ton, son, mes, tes, ses, nos, vos, leurs, aux, aucun, tout, quels, quelles, quelques + tous les nombres :

  • Nathalie passe un examen.
  • Ce sont des études difficiles.
  • Je dois deux euros à Paul.

Adjectif + Nom :

  • Elle monte les vieilles affaires au grenier.
  • Quels idiots !

Après on, nous, vous, ils, elles :

  • On a tout compris.
  • Vous avez le téléphone ?
  • Vous vous êtes bien reposé.
  • Ils ont de l’énergie.

Généralement après EST du verbe ÊTRE :

  • Quelqu’un est entré.
  • C’est une ville qui est magnifique.

Généralement après ONT du verbe AVOIR :

  • Ils ont une voiture.

Après un adverbe court :

  • Marc est plus occupé que Luc.
  • Il a été très étonné de voir ça !
  • Hier, on s’est bien amusés…

Après QUAND et COMMENT [t] :

  • quand + est-ce que : Quand est-ce qu’on arrive ?
  • quand + voy. : Quand il est là, je suis contente.
  • Cas unique : Bonjour, comment allez-vous ?

Après dans, chez, sans, en :

  • Elle vit dans un vieux château.
  • Ils rentrent chez eux en voiture.
  • Vincent est arrivé en avance.

Expressions figées :

  • avant-hier
  • c’est-à-dire
  • de temps en temps
  • plus ou moins
  • un sous-entendu
  • tout à coup
  • tout à l’heure

Les liaisons Interdites:

Devant un h aspiré :

  • Il habite en haut de cette rue.
  • Ce sont des héros!

Nom singulier + Adjectif :

  • C’est un étudiant intelligent.
  • C’est du courrier urgent.

Sujet + Verbe :

  • Le train arrive demain.
  • Quelqu’un est entré.
  • Les étudiants arrivent à huit heures.
  • Vincent est arrivé en avance.

Après le verbe :

  • Elle écrit une lettre à Lili.
  • Tu veux un café ?
  • Elle tient à Paul.
  • Elle descend à ski.
  • Il part avec sa copine.
  • Devant huit, onze : Ils ont onze ans.

Adverbe + Adjectif :

  • C’est vraiment ennuyeux !

Après QUAND, COMMENT et COMBIEN :

  • quand + inversion : Quand est-il arrivé ?
  • Comment est-il venu ?
  • Comment il est venu ?
  • Combien en voulez-vous ?

Et, après et:

Ils ont une fille et un garçon.

Accord du participe passé avec avoir suivi d’un infinitif.

Publié le

La dernière fois nous avons vu que le participe passé conjugué avec avoir s’accorde avec le complément d’objet direct (COD) quand celui-ci est placé avant le verbe. Mais que se passe-t-il quand le participe passé est suivi d’un infinitif?
Et bien la règle est très simple.

Si le COD fait l’action exprimée par l’infinitif, je l’accorde!!

Par exemple:
Les fille que j’ai vues danser.

« vu » c’est mon participe passé
« danser » c’est mon infinitif
le pronom relatif « que » qui remplace « les filles » est mon COD
Comment je sais si le COD fait bien l’action exprimée par le verbe à l’infinitif? c’est facile. Je pose la question: Est-ce que se sont les filles qui dansent?
La réponse est oui. Je dois accorder mon participe passé avec le COD. Donc, je rajoute un « e » et un « s » au participe passé. (les filles: féminin pluriel)

Si le COD ne fait pas l’action exprimée par le verbe à l’infinitif, je ne l’accorde pas!!

Par exemple:
La musique que j’ai entendu jouer.

« entendu » est mon participe passé
« Jouer » est mon infinitif.
Le pronom relatif « que » qui remplace « la musique » est mon COD
Alors je pose la question: Est-ce que c’est musique qui joue?
La réponse est non. Je n’accorde pas le participe passé.

La règle est très facile, alors faites attention à l’écrit quand vous accordez vos participe passé!

Savez-vous quand est-ce qu’il faut accorder le participe passé lorsqu’il est conjugué avec « avoir »?

Publié le

Aujourd’hui nous allons parler de l’accord du participe passé lorsqu’il est conjugué avec l’auxiliare « avoir ». Nous savons tous que lorsque le participe passé est conjugué avec l’auxiliaire « être » nous devons l’accorder en genre et en nombre avec le sujet. Mais que se passe-t-il lorsqu’il est conjugué avec l’auxiliare « avoir »?

Alors la règle générale est très simple:

Si le complément d’objet direct (COD) est placé après le verbe, il n’y a pas d’accord.

Par exemple:

J’ai mangé une pomme.

Le COD ici c’est « pomme« , il est placé après le verbe, donc, pas d’accord!.

Elle a cueilli des fleurs

« des fleurs » est le COD, il est placé après le verbe, donc, pas d’accord non plus!

Si le COD est placé après le verbe, alors dans ce cas, oui, je dois faire l’accord du participe en genre et en nombre avec le COD. J’insiste, avec le COD et non pas avec le sujet!!

Par exemple:

La pomme que j’ai mangée était délicieuse.

Le COD ici c’est le pronom relatif « que » qui remplace la « pomme » qui est féminin, donc je dois rajouter un « e » du féminin à mon participe passé.

Les fleurs qu’elle a cueillies étaient belles.

Le COD ici c’est « que » qui remplace « les fleurs » qui est féminin pluriel, donc, je rajoute un « e » et un « s » au participe passé.

Donc voilà, comme vous voyez, la règle générale est très simple, bien entendu, il y a des exceptions, mais nous les verrons dans un autre poste!

%d blogueurs aiment cette page :